Quelques conseils pour entretenir votre jardin et votre potager en hiver

jardin hiver permaculture

Malgré une apparente immobilité des végétaux, 70% de la croissance racinaire des vivaces se fait en hiver. Il est important de continuer à prendre soin de son potager et de son jardin. Profitez également de ces basses températures pour prendre du recul et pensez à l’année à venir, aux stratégies à adopter… Voici quelques conseils pour rester pro-actif lors de cette saison.

C’est le bon moment notamment pour penser au design de son terrain. Au delà de l’esthétisme, un design bien pensé facilitera l’entretien, le travail et favorisera le fonctionnement du potager en autonomie.  De manière général, l’hiver est le moment propice pour se concentrer sur des travaux hors culture : construction, agrément, rénovation, amélioration ou entretien…


AMELIORATION ET ENTRETIEN


Travaux au sol

Si le temps est sec, vous pouvez en profiter pour mener à bien vos travaux d’irrigation et  créer vos planches permanentes (buttes, planches plates surélevées). L’activité du sol est réduite en hiver : la perturbation de son équilibre par des travaux souterrain est moindre. Contrairement aux idées reçues, effectuer ce travail par les températures modérées et agréables du mois de juin dérange le sol en pleine période de production et peut causer des dégâts sur la vie du sol à long terme.

Que désherber ?

Vous pouvez également profiter de cette saison pour procéder au désherbage. Celui-ci devrait toutefois rester strictement utile : certaines herbacées, considérées par défaut comme mauvaises, puisqu’elles se mêlent aux cultures, ne viennent pourtant pas empêcher une bonne pousse et peuvent même s’avérer utiles. Il faut donc bien réfléchir avant de procéder à de telles opérations. En revanche, dégager les allées des espèces gênantes n’apportera que plus de fraîcheur à votre terrain. Il existe des recettes naturelles, à base de vinaigre, d’eau et de sel, pour désherber de manière non-polluante et peu coûteuse. Il vaut mieux laisser des « mauvaises herbes » que laisser le sol à nu pendant tout l’hiver.


TAILLE ET BOUTURAGE


Pourquoi tailler en hiver ?

La saison automne/hiver est une période dite de « sève descendante ». C’est l’occasion de procéder à la taille des arbres et végétaux ligneux. Cette période permet d’assurer une bonne cicatrisation, en évitant des dégâts majeurs. Vous pouvez enlever les branches et brindilles qui se croisent, et qui risquent à long terme de nuire à la pousse de l’arbre. Arbres, arbustes et conifères peuvent être taillés entre octobre et février. Cependant, la période idéale est en janvier et février. Attention : il faut veiller à tailler en dehors des périodes de gel et de sécheresse.

Bouturage

C’est aussi une excellente période pour réaliser la multiplication des végétaux au bois dur par bouturage. La division des mottes des plantes vivaces peut aussi se faire au début de l’hiver, afin de replanter aux bons endroits les plants divisés. Ceux-ci profiteront des mois hivernaux pour s’implanter.


COMMENT PROTEGER SES SOLS EN HIVER


Protéger la terre de son potager permet de le préserver des intempéries hivernales, et permet de réduire le lessivage et l’érosion du sol.

Il faut cependant veiller à ne pas créer de déséquilibre carbone / azote. Les cultures qui poussent dans un sol déséquilibré sont plus propices aux attaques de maladies cryptogamiques. Ainsi, dans un potager, un compost de jardin ou de cuisine (en général très azoté) devra être compensé par le double de matière chargée en carbone.

Pour aller plus loin dans la notion d’équilibre des sols et mieux en comprendre le fonctionnement, nous vous recommandons ce cours très bien fait.

Comment garder un sol équilibré ?

Si vous souhaitez profiter du début de l’hiver pour amender votre potager en compost de jardin ou de cuisine, il faut penser à rééquilibrer toute cette matière organique nouvellement apportée avec de la matière plutôt carbonée. Vous pouvez ajouter des feuilles mortes (tombées) ou des copeaux de bois (broyat), mais aussi de la paille. Attention au fumier de cheval : celui-ci contient de nombreuses graines d’herbacées, dont on ne veut guère dans un potager.

A noter que les nouvelles pousses d’orties, récoltées en automne ou au printemps sont également très concentrées en azote.

Pour garder le sol de votre potager relativement actif pendant l’hiver, il est bon d’avoir des plantes vivaces à proximité.


UN DERNIER CONSEIL …


Les oiseaux dépensent beaucoup d’énergie à trouver à manger et à se protéger des basses températures. Les mésanges, particulièrement, ont de plus en plus de mal à se nourrir en cette période de froid. La conséquence est meurtrière, leur effectif plonge chaque année. Agrémentez votre potager ou votre jardin d’endroits pour manger et s’abreuver. Cela donnera aux espèces environnantes plus de ressources pour survivre. Observez les espèces de votre potager et choisissez votre nourriture en fonction. La mésange, par exemple, est particulièrement friande des graines de tournesols et des boules de graisse.

Pour en savoir davantage sur l’utilité des mésanges, vous pouvez regarder la vidéo de Cédric à propos des mésanges bleues.

Si vous avez une question concernant l’entretien de votre potager en hiver, posez-là dans notre rubrique « foire aux questions », et nous pourrons vous répondre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *